Nous attachons de plus en plus d’importance à un sol vivant et sain : un capital précieux qui fournira des aliments, des fruits et une résistance aux maladies.

La fertilité des sols ne doit pas être appréciée sur les seules valeurs de degré d’acidité (pH) ou de quantité de nutriments. La fertilité du sol dépendra aussi de la structure. Idéalement elle sera grumeleuse, sans compaction. Elle permettra une parfaite croissance des racines et l’absorption de l’eau et des éléments nutritifs.

Les micro-organismes du sol ne doivent pas être considérés comme pathogènes (ravageurs ou responsables de maladies) mais comme alliés qui assurent l’activité biologique du sol et par là sa fertilité. Ils améliorent la structure du sol, recyclent les éléments nutritifs et protègent contre les maladies.

Une bonne gestion de la matière organique est la clé pour améliorer la qualité du sol. Elle permet d’obtenir une structure grumeleuse stable, fournit l’ énergie et les aliments aux micro-organismes du sol et permet de retenir l’eau et les nutriments pour les plantes.

Tant les cultivateurs que les gestionnaires d’espaces verts sont de plus en plus intéressés par le compostage aérobie de fumier et de résidus de culture et / ou de taille provenant de plantes, fleurs, herbe, arbustes, arbres. L’élimination de ces résidus coûte de plus en plus cher. Leur incorporation tel quel dans les cultures augmente le risque de maladies. Les composter est la meilleure manière de les valoriser. Dans les pages suivantes nous nous attarderons sur les concepts humus, compost et thé de compost.

Humus bvba est prêt pour amener plus de vie dans votre sol.

Voyez ci-dessous un extrait de film: